Rupture d'une digue au Lesotho par érosion interne
DÉTECTION DE FUITES DANS LE SECTEUR D'OUVRAGES HYDRAULIQUES
Les forces d'écoulement font courir un risque important à la stabilité des digues en terre. Un changement du processus d'écoulement à l'intérieur des digues en terre s'effectue très lentement, souvent sans symptômes, évidents. L'érosion interne peut alors rapidement déboucher vers l'instabilité de l'ouvrage et préluder à la destruction de celui-ci. Par conséquent, seule une détection précoce des fuites potentielles permettra de réaliser un assainissement précis en temps utile.
Les mesures de température du sol sont en effet spécialement appropriées pour ce genre d'investigation. Jusqu'à présent cette méthode thermométrique à été utilisée avec succès pour ausculter plus de 500 km de longueur de digue. Bien des endommagements des dispositifs d'etanchéité et des zones d'écoulement élevé ont été décelés de façon fiable. On a pu également déterminer des secteurs où l'eau s'écoule sous le remblai de la digue. On peut également appliquer la méthode thermométrique à d'autres domaines tels que les contrôles finaux lors de la réception des ouvrages et pour la surveillance de leur sécurité pendant les travaux.

>> Informations supplémentaires via téléchargement
     - Procédés techniques (GTF1.pdf, 46 kb)
     - Application dans le secteur ouvrage hydraulique (GTF2.pdf, 52kb)